Économie

Jean-Yves Le Drian poursuit Alexandre Benalla en justice pour avoir utilisé des passeports diplomatiques après son licenciement

Jean-Yves Le Drian
Written by Laurent Bijon

Le ministère des Affaires étrangères a récemment levé le voile sur son action en justice à l’encontre d’Alexandre Benalla, qui se serait servi de ses passeports diplomatiques après son licenciement.

Alexandre Benalla aurait profité des prérogatives qui ne lui sont plus affectées

Macron-Alexandre BenallaD’après les informations reçues de Médiapart, l’action en justice menée par Jean-Yves Le Drian à l’encontre de Benalla porterait sur plusieurs faits. D’une part, l’ex-chargé de mission avait été exhorté de rendre les passeports après son licenciement, geste qu’il n’a pas exécuté notamment, et d’autre part, Benalla aurait même utilisé ces passeports pour effectuer des voyages alors qu’il a été démis de ses fonctions.

La porte-parole du Quai d’Orsay a déclaré que Benalla avait déjà été signalé par le ministère concernant ces passeports. L’institution lui aurait demandé de « restituer les deux passeports diplomatiques en sa possession, conformément à l’engagement qu’il avait pris par écrit ».

A cet effet, elle souligne :

« Toute utilisation de ces passeports postérieure à la fin des fonctions qui avaient justifié l’attribution de ces documents serait contraire au droit ».

Aussi, dans le cadre des deux hypothèses, Alexandre Benalla serait en tort.

Une utilisation ultérieure des passeports non communiquée

Bien que Benalla ait été mis en demeure par la présidence, celle-ci déclare cependant ne pas avoir reçu d’informations sur l’utilisation de ces passeports dans un cadre extérieur aux missions par le concerné.

« Dès le licenciement pour motif disciplinaire de M.Benalla, la présidence de la République a demandé aux administrations compétentes de procéder aux démarches nécessaires afin que ces passeports soient restitués et ne puissent plus être utilisés », énonce le communiqué de l’Elysée.

A son tour, le Quai d’Orsay déclare :

« Aucune information sur l’utilisation par M.Benalla de ces documents n’est parvenue au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères jusqu’aux informations de presse récemment rendues publiques. »

Source : (https://www.businessinsider.fr/le-drian-saisit-justice-sur-voyages-affaires-alexandre-benalla-tchad-passeports-diplomatiques)