Économie

La fusion Agirc-Arrco apporte des modifications sur les taux de retraite complémentaire

retraité
Written by Stephane Leroy

Le nouveau système de retraite complémentaire Agirc-Arrco s’appliquera avec un calcul de minoration de 10% à partir de 2019. Ce malus est paramétré pour certains profils mais n’englobe pas tous les retraités, découvrez les tenants et aboutissants.

Un malus nommé « coefficient de solidarité »

retraité Une retraite complémentaire complète à partir d’une base à taux plein n’est plus valable pour tout retraité à partir de 2019. Avec le système Agirc-Arrco, un nouveau paramètre concernant une minoration de 10% sera appliqué à certains profils de retraités, qui devront remplir quelques conditions pour y échapper.

Il s’agit donc d’un malus nommé « coefficient de solidarité » qui concerne les retraités ayant moins de 67 ans en 2019. Les paramètres d’application du malus dépendent donc de l’âge des salariés et dans un cadre général, la minoration court pour les salariés nés après le 1er janvier 1957 (61 ans) qu’ils soient en activité ou pas.

Les exceptions

Comme annoncé en amont, les salariés nés avant le 1er janvier 1957 seront exempts du malus. Il en est de même pour quelques retraités dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 11 018 euros (en étant exonérés du CSG). Enfin, les cas particuliers comme pour les handicapés ou autres profils sont étudiés spécifiquement pour échapper au malus.

Concernant le taux plein, c’est donc l’âge qui détermine la minoration. Pour ceux qui veulent y échapper, il faudra faire le calcul en remplissant les 61 ans de services. Il est à noter que le taux plein se calcule à partir du nombre de trimestres requis et de l’âge légal de retraite.

Enfin, il sera possible d’inverser le malus via un système de « coefficient majorant ». Dans ce cas, une majoration sera appliquée à partir du moment où vous remplissez les conditions pour le taux plein, et que vous décidez de rester en service quelques années en plus. (10% pour 1 an, 20% pour 3 ans, et 30% pour 4 ans et plus).

Source : https://www.lemonde.fr/argent/article/2018/12/28/retraite-agirc-arrco-les-details-du-malus-entrant-en-vigueur-le-1er-janvier_5402872_1657007.html