Économie

Avant les gilets jaunes, il y avait les syndicats

manifestation des Gilets jaunes
Avatar
Written by Laurent Bijon

Dans une tribune au média « Monde », Yves Veyrier, secrétaire général de la confédération syndicale « Force Ouvrière » (FO), avait mentionné le manque d’attention que le gouvernement appliquait aux ouvriers et aux syndicats, bien qu’ils aient initié les premières doléances populaires en octobre 2018.

Des manifestations snobées par le gouvernement

manifestation des gilets jaunesPeut-être que l’approche souple ne convient plus pour passer le message aux dirigeants, et que la grève pacifique ne suffit plus pour attirer l’attention…c’est ce que Yves Veyrier, secrétaire général de FO a insinué dans la tribune. Cette lutte que les « gilets jaunes » mènent a été initiée par les syndicats en octobre 2018. Toutefois, c’est face à un mur que ces 160 000 manifestants se sont heurtés.

« Désormais, quand il y a une grève en France, personne ne s’en aperçoit », déclare-t-il.

Pourtant, la question salariale et le problème des pensions et des services publics avaient été décriés par ces manifestants, composés d’hommes et de femmes, syndiqués ou non, salariés de l’industrie, de l’enseignement, de la santé et bien d’autres.

Des solutions incompatibles

FO déplore non seulement l’ignorance du gouvernement des doléances des syndicats, mais également la piste suivie par le gouvernement pour remédier aux mesures d’urgence qui ne répondent pas aux questions du SMIC, des salaires et des pensions.

Parallèlement, FO refuse de jouer le jeu de participation que le gouvernement lance à travers le grand débat. Yves Veyrier annonce :

« FO a toujours pris garde à toute tentative ou forme d’instrumentalisation ou d’association qui mettrait en cause son indépendance. »

Source : (https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/01/28/pour-une-suspension-des-reformes-en-cours_5415774_3232.html)