Économie

Bpifrance apporte son aide aux startups de la « deep tech »

un homme d'affaires
Written by Laurent Bijon

Si les entreprises du numérique ont facilement gagné en croissance ces dernières années, c’est parce que les moyens de financement s’alignent à leurs besoins. Toutefois, les innovations de rupture peinent à trouver le bon rythme dans cet écosystème à concurrence élevée et une société de consommation devenue trop impatiente. Dans cette perspective, Bpifrance annonce son programme de financement de startup de la « deep tech » à hauteur de 775 millions d’euros d’ici 2023.

Financer le secteur de la deep tech

signature d'un contrat d'assurance775 millions d’euros seront donc répartis par Bpifrance, la Banque d’investissement public qui joue un rôle principal dans le financement des startups françaises. Cette déclaration a été émise le mercredi 30 janvier, dans un objectif de promotion des entreprises françaises travaillant sur les innovations de rupture.

D’après les informations reçues de l’institution financière, ce programme s’effectuera en faveur de quelque 2000 startups d’ici 2023, tandis qu’un fond colossal d’un milliard d’euros sera investi pour renforcer les capacités de financement. Outre les apports financiers, Bpi prépare un plan pour rendre l’accès des startups aux grands groupes pour accélérer les processus de développement.

L’innovation de rupture est un point focal économique de la France

Si Bpi met autant d’efforts à pousser le secteur de la deep tech, c’est pour la simple raison que l’impact de ces innovations représente beaucoup pour l’économie française.

Aussi, la banque d’investissement entend parler d’un financement de quelque 2000 entreprises suivi de conditions préétablies comme « la capacité à lever des verrous technologiques » ou encore créer « un avantage fortement différenciateur ».

Derrière ces critères, Bpi s’attend à ce que de nouvelles révolutions apparaissent pour créer un environnement économique plus actif.

« Dans les prochaines années, l’innovation naîtra de la recherche », déclare Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpi, avant d’ajouter que la France pourrait être « aux avant-postes dans les technologies fondamentales. »

Que pensez-vous de ce programme de financement de Bpi France pour les technologies de rupture ? Donnez votre avis dans la section commentaires.

Source : (https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/01/30/bpifrance-veut-faciliter-le-financement-de-l-innovation-de-rupture-en-france_5416872_3234.html)