Économie

Le secteur immobilier enregistre une fourchette de croissance entre 0,9% et 3,5% en 2018

un immeuble au bord de la rue
Written by Laurent Bijon

En constante fluctuation, le prix de l’immobilier n’a pas fléchi en 2018. D’après les estimations de l’agence de presse Galivel, les chiffres pour 2018 tourneraient autour de 0,9% à 3,5%, une prévision assez vague mais pourtant vérifiée par les statistiques hétéroclites des observateurs de l’immobilier.

L’immobilier est en hausse

un porte-clé maisonUnanimes sur la hausse du m2 dans tout le territoire français, les observateurs enregistrent des prix variés qui ont surpris l’agence de presse Galivel.

La fourchette est très large étant donné que l’Organisation régionale des professionnels de l’immobilier (ORPI) recense un pourcentage de 0,9% tandis que LPI-Seloger affiche une augmentation de 3,5%.

Par ailleurs, le montant moyen des transactions ne connaît pas de grandes différences puisque ERA rapporte 216 779 euros tandis que Century 21 enregistre 213 705 euros.

Les résultats se rejoignent également au niveau des volumes de vente avec une croissance estimée de 3,1% à 3,9% rapportée par l’ensemble des observateurs hormis les statistiques de la FNAIM qui annonce de 965 000, le nombre de l’ensemble des ventes pour 2018.

Des prix qui flambent

La valeur de l’immobilier connaît une forte progression en France se ressent avec un prix moyen compris entre 9 273 et 9 950 euros le m2.

Cette fluctuation impacte également les délais de vente en termes de performances. Meilleursagents annonce ainsi un délai moyen de 63 à 71 jours tandis que OPRI rapporte 75 jours.

Source : (https://www.lemonde.fr/argent/article/2019/01/30/l-annee-2018-a-confirme-la-solidite-du-marche-immobilier_5416714_1657007.html)