Crypto

Le volume des crypto-transactions est en hausse de 130% en Afrique

bitcoin enseveli dans la neige
Written by Charlotte Rousseau

Malgré la tendance baissière du cours des crypto-monnaies causée par l’hiver crypto, la demande en monnaie virtuelle demeure florissante en Afrique. À plus forte raison, le site de l’exchange Paxful a indiqué que les transactions traitées dans le continent ont atteint un pic de 130% avec une moyenne quotidienne de 17 351 transactions opérées par crypto-utilisateurs africains.

Une entreprise multitâche

Mis à part sa capacité à permettre aux consommateurs l’achat de crypto-monnaies via des cartes de débit comme PayPal, Paxful a su s’imposer sur le marché en octroyant à ses clients des bons en Bitcoin contre des cartes-cadeaux.

Le site web n’a pas manqué de signaler que le pic d’activité en question a débuté vers la fin du mois de novembre et pendant les fêtes de Noël.

Les visiteurs ont pu troquer leurs cadeaux avec des actifs numériques.

Ceci étant, les investisseurs de crypto-monnaies ont préféré conserver leurs bitcoins durant le marché haussier et les revendre pendant le marché baissier.

Le Bitcoin gagne une place prépondérante en Afrique

La raison de cette prospérité des crypto-monnaies en Afrique est corrélée à l’instabilité des monnaies fiduciaires du continent depuis plusieurs années .

Par exemple, le rand sud-africain a connu une chute sans précédent en une décennie dans le cadre de luttes politiques intestines.

Toutefois, la monnaie la moins sollicitée est celle du Zimbabwe puisque le pays a subi une longue période d’hyperinflation à l’instar du prix d’une miche de pain s’évaluant à plus de 10 millions de dollars zimbabwéens.

Il est donc normal d’expérimenter une crise économique impliquant le rationnement et les limites des transferts d’argent dans le pays, ce qui constitue une aubaine pour les personnes non bancarisées qui prôneraient une liberté économique à travers la crypto-monnaie.

Source : (https://cointelegraph.com/news/crypto-payment-firm-volume-of-transactions-in-africa-has-risen-130-percent-in-2018)