Sciences et technologies

Thales écarte l’option « robots tueurs » de ses projets

un robot avec une arme
Written by Charlotte Rousseau

Le 23 et 24 janvier, Thales a organisé le « Media Day » pour conscientiser davantage à la cybersécurité. Selon Patrice Caine, l’idée de produire des robots tueurs, qui calculeraient par algorithme l’élimination d’une menace humaine, est absurde car une machine ne pourrait jamais prendre cette décision.

Le rôle de l’IA dans le secteur de la défense

un robot avec une tête de squeletteL’imagination d’un monde contrôlé par l’intelligence artificielle a toujours fait peur aux grands scientifiques et influenceurs du monde. A l’instar de Stephen Hawking ou encore Bill Gates qui ont avoué leurs craintes d’une invasion technologique incontrôlée via le développement des armes autonomes.

Patrice Caine a également émis son avis sur la question.

Le PDG s’est ainsi adressé à la presse en mentionnant la fatalité de ce concept, du moins pour le moment.

Selon lui, l’IA est encore « stupide », étant donné qu’elle ne développe aucune conscience morale, aussi l’idée de confier la vie d’un être humain à un algorithme n’est pas envisagée par Thales.

Thales enthousiaste pour un signal d’alarme

Contre toute idée de produire des « robots tueurs », Patrice Caine serait plutôt attiré par la conception d’une charte internationale en cours, qui aurait pour but de réglementer les développements des IA dans le monde.

Il a déclaré :

« La France souhaite que l’Homme reste toujours dans la boucle, donc pour nous il n’y a pas de débat. Thales ne produira pas des armes qui pourraient prendre seules la décision de tirs » avant de poursuivre :

« Thales veut bien participer au signal d’alarme. »

Ce signal d’alarme fait référence à un projet de traité lancé par l’Union Européenne et le parlement européen qui interdit les armes autonomes, aujourd’hui ignorées par les Etats-Unis, la Chine et la Russie.

Source : (https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/01/26/patrice-caine-pdg-de-thales-s-oppose-aux-robots-tueurs-equipes-de-l-ia_5414914_3234.html)