Économie

Tim Berners-Lee, le modeste créateur du Web

Tim Berners-Lee
Written by Stephane Leroy

Que serait-il advenu de l’internet, de la communication en général si le web n’avait pas été créé ? La finance, la politique, l’éducation, le commerce, la santé, l’industrie, les transports… auraient tout simplement pris un retard considérable puisque tout repose actuellement sur les liens et les relations virtuelles basées sur le Web. Cette révolution phénoménale, initiée par le fondateur du « www » et de ses protocoles, a tout simplement changé le cours de l’histoire et pourtant ce dernier a toujours prôné la modestie et déclare même que cette évolution technologique n’est pas le fruit de son travail personnel. Focus sur ce grand informaticien à l’humilité extravagante.

En créant le « www », Tim change la donne

Tim Berners-LeeBien qu’il n’en vante pas le mérite, Tim Berners-Lee a révolutionné le monde de l’internet et de la communication en 1989, date à laquelle il met en œuvre un programme de gestion des données internet pour les lier dans une plateforme partagée. Etant sorti de l’université d’Oxford avec une maîtrise en physique dans la poche, le jeune chercheur s’est recentré dans le domaine informatique en réalisant des missions pour Cern, ce qui l’a finalement mené à la création d’un modèle d’adresse pour chaque document aujourd’hui appelé URL.

C’est à partir de cette base qu’il exploite les différents systèmes de relation avec des protocoles (http, HTLM) pour créer la première esquisse du Web. Toutefois, l’exploitation du réseau dépend de nombreux paramètres qui requièrent des autorisations et ce n’est que par le biais de Cern qu’il parvient à rendre célèbre ce projet. A partir de là, il a pu profiter des offres du MIT pour finalement créer le WWW.

Tim, un exemple de modestie

Ce qui est surprenant avec Tim Berners-Lee, c’est son dévouement à la technologie qu’il affiche indépendamment de la gloire qu’elle peut apporter. Depuis sa conception du web, le jeune informaticien a cherché à trouver un nom qui introduirait une véritable valeur. Aussi, le Web aurait bien pu s’appeler « The Information Mesh » ou encore « Mine of Information » mais Tim a finalement abandonné ces mérites pour créer quelque chose de vraiment objectif.

Récompensé par le prix finlandais Millennium Technology Prize, il reçoit une somme d’un million de d’euros en 2004, cependant, en recevant le prix il déclare :

« Je n’ai rien inventé. J’ai juste emprunté un nombre de choses qui existaient déjà, et je les ai accrues un peu. Construire le Web, je ne l’ai pas fait tout seul. »

Source : (https://www.capital.fr/entreprises-marches/tim-berners-lee-lhistoire-meconnu-du-pere-du-web-1321749)