Crypto

Australie : des enquêteurs découvrent des honoraires sans services chez des banques

dossier de fraude
Written by Stephane Leroy

Dans une enquête nationale qui a pour objectif de déceler les fraudes et malfonctionnements des services bancaires australiennes, les autorités ont détecté des malversations concrétisées par des profits sur des honoraires sans services, en facturant des frais sans contrepartie.

Des honoraires sans services

une clause de contratBien que l’enquête ait permis de découvrir les actes frauduleux de certaines banques australiennes, on n’aurait pu imaginer l’ampleur de ces malversations qui touchent même les défunts. Effectivement, les banquiers concernés auraient taxé des frais à des clients déjà morts, en plus de facturer des honoraires à des services inexistants.

C’est dans cette enquête menée par la Commission Royale, la plus grande autorité d’inspection d’Australie, qu’on a pu découvrir que ces actes frauduleux ont été opérés depuis plus de dix ans maintenant. Aussi, de lourdes sanctions sont en cours de préparation. Le commissaire Kenneth Hayne responsable de l’enquête proposait ainsi 76 recommandations, déjà approuvées, incluant la liquidation de ces secteurs.

Couper l’herbe en dessous des pieds

Suite à l’enquête, un rapport a été émis par les autorités comportant les modes opératoires et les impacts des actes frauduleux. D’après ce document, la CBA, la WESTPAC, ANZ et NAB, sont impliquées dans les malversations les plus cinglantes. Ces derniers auraient même facturé des services fictifs à des clients décédés.

Pour Hayne, outre les sanctions financières, la seule solution pour dissuader ces malfaiteurs serait de les dénoncer à temps et à juste titre. Il déclare

« La mauvaise conduite ne sera dissuadée que si elle est détectée, dénoncée et punie à juste titre. »

Source : (https://news.bitcoin.com/australian-banks-fraudulently-collected-fees-from-deceased-customers/)