Économie

Economie souterraine: plus de 2,5 millions de Français travailleraient “au noir”

économie globale
Written by Charlotte Rousseau

L’économie souterraine, souvent imperceptible, toucherait pas moins de 2,5 millions de Français et représenterait près de 12,6% du produit intérieur brut en France, soit  un manque à gagner de 4,4 à 5,7 milliards d’euros pour l’économie du pays.  

Des conséquences lourdes

Selon un rapport du conseil d’orientation pour l’emploi publié ce 22 février, plus de 4,4 à 5,5 milliards est passé à la trappe et ne bénéficierait pas aux organismes de sécurités sociales. A la surface, cette économie parallèle est considérée comme beaucoup comme un moyen de faire des bénéfices supplémentaires en ne s’acquittant pas de cotisations sociales. Mais de manière globale, le travail dissimulé a des conséquences importantes sur l’économie nationale, la situation des travailleurs, ou le respect de la concurrence loyale entre différents acteurs du marché.

L’économie souterraine comprend toutes les productions légales de biens et services cachés aux autorités afin d’éviter le paiement de contributions socio-fiscales, de contourner la réglementation du marché du travail (salaire minimum, durée légale du travail) ou d’éviter de se plier au respect de procédures administratives, peut-on lire dans le document.

Cependant, l’auteur du document concède que les chiffres sur l’économie souterraine pourrait être “surestimés”.

Les plus touchés par cette économie

un homme fromagierCertaines classes d’âge seraient plus exposées au travail dissimulé, à savoir les plus jeunes et les personnes âgées. Aussi, les moins diplômés et les moins qualifiés auraient plus d’opportunité dans cette économie parallèle.

L’hôtellerie et la restauration sont les plus touchées par l’économie souterraine suivies par le métier de gardiennage, les ventes aux détails et la construction. « Les entreprises les plus petites sont plus exposées au travail non déclaré”, souligne le document.

En attendant, le rapport souligne que la proportion de l’économie parallèle a diminué au fil des ans dans l’hexagone: en 2003 à 2016, elle serait passée de 14,7% à 12,3% du PIB du pays.

Source: (https://www.latribune.fr/economie/france/l-economie-souterraine-represente-12-du-pib-francais-808842.html)