Économie

La France enregistre 15 ans de déficit commercial

un sac rempli de dollars
Written by Charlotte Rousseau

La douane a été ferme sur le sujet, la France importe plus qu’elle n’exporte et cela dure depuis 15 ans. Pour l’année 2018, « l’importation dépasse de 59,9 milliards d’euros », annonce-t-elle le jeudi 7 février, malgré une performance acceptable des exportations, qui aurait permis au PIB de prendre 0,6 point.

La France est à la bourre face aux voisins

une pile de pièces de monnaiesD’après les chiffres de l’Insee, l’hexagone affiche de faibles performances dans le secteur de l’exportation par rapport aux autres pays européens. Loin derrière l’Allemagne qui a enregistré 280 milliards d’euros d’excédent, elle enregistre une dynamique baissière depuis de nombreuses années et c’est à peine si le pays a fait mieux qu’un Royaume-Uni, en pleine crise suite au Brexit.

Pour 2018, la progression est là, mais elle est insuffisante. Avec une hausse de 3,8%, la balance commerciale reste négative, cependant, la dynamique est en train de se redresser avec la reprise des grands projets d’exportations.

« On observe, et c’est positif, un début de stabilisation par rapport à nos partenaires de la zone euro. Reste à savoir si ça se confirme », explique Emmanuel Jessua, économiste de Rexecode.

Actuellement la France représente 3% des exportations mondiales.

Un déficit lié qui écarte la variable de la concurrence

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le déficit commercial de la France n’est pas inhérent à la contre-performance des exportateurs français.

Au contraire, les entreprises françaises continuent de produire des biens pour les Français autant que les Chinois et les Japonais proposent leurs offres, cependant le pouvoir d’achat des ménages aura été profondément touché pour l’exercice 2018… raison pour laquelle l’importation n’a pas été aussi forte qu’en 2017.

Sur le même sujet, le pétrole a joué un rôle primordial sur la balance étant donné que le baril a connu une hausse de 35,5 % entre février et octobre. Résultat : il y a eu un surcoût de 6,7 milliards d’euros rien que pour l’or noir.

Bruno de Moura Fernandes, économiste confirme que « le déficit aurait été nettement moins important », sans cette variable.

Source :(https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/02/07/le-deficit-commercial-s-est-creuse-a-59-9-milliards-d-euros-en-2018_5420330_3234.html)