Économie

Le gel du tarif réglementé devra être rattrapé « aussitôt que possible »

un pylône électrique
Written by Charlotte Rousseau

Avec la hausse des prix de gros et la croissance du prix des capacités électriques, le prix de l’électricité est condamné à une augmentation, d’après la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Dans son rapport d’évaluation publié fin janvier, cette dernière a proposé la prochaine hausse à 5,9% pour rattraper le retard pris suite aux mesures de gel appliquées par le gouvernement.

Le gouvernement attendra la fin de l’hiver

signature d'un contrat d'assuranceSuite aux mouvements et revendications des gilets jaunes, de nombreuses mesures, fiscales, économiques et sociales ont été prises par le gouvernement pour apaiser la situation. L’une d’entre elles était la promesse de geler le tarif réglementé de l’électricité, profondément critiqué par le mouvement. Mais elle ne pourra pas s’éterniser cependant, car la CRE annonce un retard conséquent qui devra être rattrapé tôt ou tard.

Bien évidemment, le gel des tarifs n’est pas une science nouvelle pour le gouvernement. Durant le mandat de Sarkozy et Hollande, ce phénomène a été expérimenté et force est de constater que les conséquences ne sont pas toujours bénignes pour les ménages.

Cette fois-ci, le gouvernement Edouard Philippe n’aura pas eu le choix et connaît déjà le revers de cette médaille. Dans un communiqué, le ministère de la transition écologique déclare ainsi :

« Le gouvernement prend acte de la délibération de la CRE […]. Le gouvernement, comme la loi l’y autorise, n’appliquera pas ces hausses tarifaires tant que la période de chauffe hivernale ne sera pas terminée, afin de protéger les foyers français, notamment les plus modestes. »

Rattraper un retard conséquent « aussitôt que possible »

Pour la CRE, les dettes commencent à s’entasser étant donné la hausse des coûts de production de l’électricité. Dans son évaluation, la commission annonce une proposition à hauteur de 5,9 % du tarif réglementé d’électricité appliqué par EDF pour 26 millions de foyers.

D’autre part, ses prochaines propositions tarifaires comporteront « une composante additionnelle visant à rattraper le retard en masse occasionné par ce décalage temporel ».

En profondeur, ce calcul prend en compte l’évolution du prix de gros de l’électricité mais aussi l’augmentation du prix des capacités électriques.

Source : (https://www.bfmtv.com/economie/le-gel-du-tarif-reglemente-de-l-electricite-devra-etre-rattrape-1631256.html)