Crypto

L’île Maurice octroie des licences dédiées à la conservation des biens numériques

une pièce de Bitcoin avec un fonds de drapeau mauricien
Written by Charlotte Rousseau

La Financial Services Commission (FSC), l’organisme régulateur du secteur des services financiers à Maurice a approuvé la mise en place d’un cadre réglementaire dédié aux services de conservation des actifs numériques.

Faciliter au maximum le développement des services financiers numériques

des tokens de crypto-monnaies avec un marteau de jugeCe nouveau règlement qui entrera en vigueur le 1er mars 2019 exigera des services bancaires dépositaires à se conformer au règlement en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme dans le cadre des pratiques internationales.

Le directeur général de la FSC de l’île Maurice, Harvesh Seegolam, a déclaré que l’organisme s’était engagé à établir des contextes juridiques qui vont faciliter le développement des finances numériques du pays.

Ce cadre a été élaboré en partenariat avec l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) concernant la gouvernance et la réglementation des actifs numériques comme la crypto-monnaie.

Un plan financier de crypto-monnaies étudié au préalable

Le 05 novembre 2018, Cointelegraph a rapporté que l’organisme de régulation mauricien a divulgué une toute première ébauche du nouvel édit.

Par ailleurs, la State Bank of Mauritius (SMB) a annoncé en octobre 2017 qu’une association avec la société Fintech Secured Automated Lending Technology (Fintech SALT) était prévue pour que les actifs numériques puissent faire office de garantie de prêt.