Économie

Naval Group a signé un accord avec l’Australie pour la commande de 12 sous-marins océaniques

sous marin océanique
Written by Stephane Leroy

Les deux ministres de la défense, Florence Parly (France) et Christopher Pyne (Australie) ont signé un accord primordial pour l’avenir de la construction marine de l’Australie. À partir de 2023, Naval Group fabriquera 12 sous-marins pour la flotte australienne et effectuera un transfert de technologie, suivant des conditions préétablies.

L’Australie sollicite Naval Group pour détenir les meilleurs sous-marins de l’Asie/Pacifique

signature d'un contrat d'assuranceC’est une première pour l’Australie que de pouvoir jouir d’un transfert de compétence venant de France pour étoffer sa flotte sous-marine. Avec l’accord signé par le ministre de la défense, le pays bénéficiera donc de douze sous-marins à propulsion conventionnelle pour un montant total de 50 milliards de dollars.

L’objectif de l’Australie est de détenir les meilleurs sous-marins d’Asie/Pacifique et ce par le biais de l’expérience de Naval Group qui fabriquera ces vaisseaux mais tout en laissant les ingénieurs australiens profiter du transfert de technologie, accepté par la France. L’ambition est énorme d’autant plus que cet accord ouvre la voie à une ligne de coopération entre les deux pays pour 50 ans.

Fabrication sous assistance de Naval Group

Bien évidemment, la commande australienne sera menée par son maître d’œuvre mais Naval Group assistera ce dernier pour effectuer le transfert de technologie.

« Nous allons accompagner le maître d’œuvre pour réaliser le meilleur chantier possible », annonce Jean Michel Billig, directeur du programme Australie chez Naval Group.

Suivant le contrat, les premiers sous-marins commenceront à être fabriqués en 2023 pour une livraison déterminée en 2030 soit dans un délai de 7 ans. Le chantier sera installé dans un nouveau terrain naval, où ils seront conçus et assemblés et testés par Adélaïde. Afin de faire profiter l’Australie de la meilleure expérience possible en matière de fabrication de sous-marins, Jean-Michel Billig a promis de « maximiser le contenu australien partout où cela est possible sans compromettre les performances et la sécurité des bateaux en plongée. »

Source : (https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/sous-marins-l-australie-accorde-sa-confiance-a-naval-group-sur-une-periode-de-50-ans-806895.html)