Économie

Brexit : Un « No Deal » refusé qui commence à agacer la Commission Européenne

Coquille d’œufs représentant l'UE et l'UK
Written by Stephane Leroy

Après un vote négatif sur la sortie de l’UE sans accord, le Royaume-Uni se retrouve à nouveau dos au mur alors que l’échéance du Brexit est prévue dans quelques semaines. Soldé sur un score de 312 contre 308 en faveur du refus d’une sortie « no deal », Theresa May devra chercher une autre manière de mettre ses députés d’accord, d’autant plus que l’hypothèse d’un report est remise en question par les membres de l’UE.

Pas de sortie sans accord, mais quoi d’autres ?

des pions sur l'échiquierAprès avoir décidé de sortir de l’Union Européenne en 2016, les idées du Royaume-Uni concernant le Brexit commencent à s’estomper sérieusement. Récemment, le nouveau refus des députés sur la sortie sans accord a ramené la problématique sur le dos de Theresa May, qui ne peut rassembler les opinions jusqu’à présent.

Avec un vote négatif de 312 contre 308 pour la sortie « No deal », les membres du parlement britannique devront maintenant statuer sur le report du Brexit, situation qui n’accommode pas l’économie locale, également remise en question par les membres de l’UE.

La commission a annoncé son aval sur un report à condition de présenter une requête motivée, ceci étant, les députés britanniques ne semblent pas savoir ce qu’ils veulent vraiment.

Un report qui s’annonce difficile

La condition de l’UE sur l’octroi d’un délai s’annonce ardue étant donné qu’un accord unanime des 27 pays membres devra être acquis suivi d’une motivation pertinente.

Sur cette question, quelques personnalités politiques ont déjà exprimé leur mécontentement sur l’indécision des parlementaires, à l’instar de Michel Barnier qui déclare « Prolonger cette négociation pour quoi faire ? La négociation elle est terminée. »

Parallèlement, Emmanuel Macron a demandé à ce que le Royaume-Uni clarifie la situation.

« Si un délai additionnel était demandé, il faudrait alors qu’on nous explique pour quoi faire. Ce ne peut être pour renégocier un accord que nous avons négocié durant de nombreux mois et dont nous avons dit qu’il n’était pas négociable », déclare-t-il.

Source : (https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/13/brexit-le-parlement-britannique-vote-contre-une-sortie-de-l-ue-sans-accord_5435656_3210.html)