Économie

Bruno Le Maire s’est dit « totalement opposé » à une nouvelle tranche d’impôt pour les plus hauts revenus

Bruno Le Maire à une conférence
Written by Laurent Bijon

Questionné par Audrey Crespo-Mara le mercredi 6 mars sur Europe 1 concernant la création d’une nouvelle tranche d’impôt pour les hauts revenus, le ministre de l’économie et des finances s’est totalement opposé à cette idée mais dans son discours, il semble emmêler la richesse et les hauts revenus.

Bruno Le Maire dit non à la nouvelle imposition des « riches »

signature d'un contrat d'assuranceLes questions d’aménagement fiscales et celles de la redistribution ont fait l’objet de nombreux débats publics depuis un certain temps.

Dans cette perspective, le gouvernement et surtout le ministre de l’économie et des finances s’impliquent profondément dans la recherche de nouvelles mesures d’apaisement.

Toutefois, lorsque la journaliste d’Europe 1 a interrogé ce dernier sur l’idée de créer une nouvelle tranche supplémentaire pour les hauts revenus, ou encore les « riches », il a fermement répondu par la négative.

« Je me méfie toujours de cette expression : les riches/les plus riches/les 20% les plus riches. Je rappelle que les 20% des plus riches en France, cela commence à 2500 euros de revenus. Donc, si certains veulent augmenter les impôts de 20% des Français qui touchent 2500 euros par mois, j’y suis totalement opposé », a-t-il déclaré.

Un faux débat

La perspective de créer une tranche supplémentaire a été méditée par de nombreux observateurs.

Il s’agirait d’une nouvelle couche supérieure et supplémentaire par rapport à ceux qui existent déjà.

Si Bruno Le Maire s’est montré soucieux à l’égard des revenus à 2500 euros, cette nouvelle tranche ne s’applique pourtant que les très « hauts revenus ».

Laurent Berger, secrétaire général de la confédération française démocratique du travail (CFDT) l’avait clairement expliqué au cours des débats des derniers mois.

Aussi la « nouvelle tranche » ne concernerait que ceux qui touchent un revenu supérieur à la 5è tranche actuelle soit au-delà des 13 000 euros, contrairement à ce que le ministre avance.

Source : (https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/03/06/le-mauvais-argument-de-bruno-le-maire-contre-l-imposition-des-plus-hauts-revenus_5432267_4355770.html)