Économie

Fermeture des centrales à charbon : une équation difficile à résoudre

mains avec charbon
Avatar
Written by Charlotte Rousseau

Annoncé en 2017 par Nicolas Hulot, l’objectif de fermer les centrales de charbon en 2022 dans le cadre du plan climat se heurte aujourd’hui à des difficultés d’ordre technique, financier et social.

Une mission difficile

une clause de contratAu mois de novembre 2018, Emmanuel Macron avait réitéré le programme sur le démantèlement des centrales à charbon.

« Nous avons décidé de fermer l’ensemble de nos centrales à charbon d’ici 2022 », déclara-t-il.

Dans le cadre du plan climat, le charbon devra être écarté de l’échiquier énergétique, où il représente le quart des émissions de CO2 du secteur électrique.

Cependant, la participation du charbon dans la fourniture de l’électricité reste conséquente (2,3% de l’électricité totale).

D’autre part, la mise en retraite des centrales engendrera des coûts titanesques, suivie de procédures usantes sans parler du plan social qui devra en résulter.

Un délai trop court

Si le projet de fermeture des centrales ne rencontre pas d’opposition jusqu’à aujourd’hui, son exécution est décriée par certains observateurs.

Loïc Delpech, délégué CGT a ainsi déclaré :

« Nous demandons un moratoire sur la date des fermetures des centrales à charbon […] Arrêter en 2022, le délai est trop court, d’autant qu’il n’y a pas de solutions de reclassement pour les salariés. »

Par ailleurs, l’Etat pourrait prévoir des exceptions pour certaines installations au-delà de 2022 en sachant que le charbon joue un rôle primordial lors des périodes hivernales.

L’année dernière, le PDG d’EDF avait déclaré :

« Quand il fait très froid, que faire s’il n’est plus possible d’utiliser les centrales à charbon, en particulier en Bretagne, Cordemais étant le principal site d’alimentation en électricité de cette région ? »

Suite à la réquisition de la centrale à charbon de Cordemais en Janvier, le ministre de la Transition écologique François de Rugy avait annoncé aux syndicats locaux que la centrale pouvait fonctionner sous certaines conditions.

Source : (https://www.challenges.fr/entreprise/energie/la-verite-sur-l-arret-des-centrales-a-charbon_649674)