Économie

Il faut du temps pour percevoir les effets de la politique de Macron, explique Jean Pisani-Ferry

Emmanuel Macron sur un fond bleu clair
Written by Charlotte Rousseau

Adulé en 2017 pour son programme, Emmanuel Macron avait l’avantage de rassembler les idées autour d’une véritable réparation sociale et économique, pourtant cela ne l’a pas empêché de sévir la colère des « gilets jaunes » dix-huit mois plus tard. Dans le cadre du grand débat, Jean Pisanni-Ferry, économiste à l’origine de quelques structures économiques du programme de Macron lors de l’élection présidentielle, revient sur les erreurs politiques du début du quinquennat.

Des actions en latence

signature d'un contrat d'assuranceProfesseur à Science Po, Jean Pisani-Ferry n’est pas étranger à la politique d’Emmanuel Macron étant donné son implication dans le programme économique de ce dernier durant les élections.

Pour l’économiste, le passage d’une confiance à une révolte est le résultat d’une méthode de transition depuis la délibération vers les actions.

Effectivement, la latence des activités marquantes a fini par déchaîner la révolte, d’autant plus que l’absence de délibération collective émanant du gouvernement est assimilée à des lacunes en termes d’exigence d’équité des réformes.

Pour M.Ferry, l’objectif actuel serait « d’associer délibération et culture de résultat ».

Les objectifs ne sont pas perceptibles à court terme

Si le choix des Français s’est tourné vers un nouveau visage politique, qui arborait une vision plus attrayante en termes de réforme en mettant Macron à la tête de l’Etat, la révolte constitue aujourd’hui un paradoxe.

Pour éclaircir la situation, M.Ferry explique que les mesures politiques peuvent mettre du temps avant de porter ses fruits, alors que les citoyens attendent des résultats directement palpables. Dans cette perspective, les réformes sur la formation professionnelle seront moins perceptibles que des dédoublements des classes de CP et CE1, explique-t-il.

(source : https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/03/11/jean-pisani-ferry-il-faut-trouver-les-moyens-de-rendre-de-la-voix-aux-francais_5434412_823448.html)