Économie

L’enjeu écologique ne tourne pas à l’avantage des agriculteurs

champ de plantation de soja
Written by Laurent Bijon

Consommation saine et économie ne vont pas de pair dans une société aussi automatisée que la nôtre, du moins c’est ce que tente d’expliquer Cécile Suzanne, participante d’un programme de proposition de solution « pour changer la France », organisée par « Le Monde. »

Une exploitation agricole paradoxale

environnement eco-friendlyLa demande bio exigée par la société française s’engorge vers un cercle vicieux qui sera difficile de contourner, dans un système où les agriculteurs et les consommateurs se tournent vers une économie de production et de consommation de masse non responsabilisée.

D’après les explications de Cécile Suzanne, il s’agirait d’un paradoxe du système agricole plaçant les agriculteurs au-devant de la scène économique où la concurrence en matière de prix compte.

Et bien que les objectifs « Bio » soient priorisés, cela ne change rien à la manière dont les produits sont traités, avec l’industrialisation inéluctable imposée par cette concurrence…qui reste toujours nocive pour les terroirs.

Une transition écologique biaisée

Pour la société de consommation, l’objectif « bio » ressort de la compétence des agriculteurs, pourtant les paramètres de transition sont également inhérents à ses demandes.

Cécile Suzanne incite le système à sortir de la naïveté, car face à une concurrence effrénée, « les agriculteurs doivent produire une qualité standard à moindre coût. Cette réalité n’échappe pas au marché du bio » explique-t-elle.

Avec une consommation automatisée et internationalisée, la responsabilité est partagée par tous les acteurs.

« Nous réclamons à grands cris des changements sans considérer un seul instant leur faisabilité réelle. Nous sommes en économie de marché. Pour intégrer l’enjeu écologique dans nos activités de production, il s’agit de le transformer soit en coûts, soit en revenus », résume Cécile Suzanne.

Source : (https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/02/28/mon-idee-pour-la-france-faire-de-l-ecologie-une-source-de-revenus-pour-l-agriculture_5429463_3232.html)