Économie International

L’inflation dans la zone euro progresse en mois de février

Inflation
Written by Stephane Leroy

En février, l’inflation a progressé dans la zone euro (1,5%) avec un indice des prix à la consommation qui est de l’ordre de 1,3% dans les 19 pays qui partagent la monnaie unique, selon Reuters.

Une hausse de l’inflation avérée

union européenneD’après les révélations d’Eurostat, du mois de janvier au mois de février, le taux d’inflation annuel est passé de 1,4 % à 1,5%, soit un chiffre conforme aux estimations des économistes de Reuters qui tablaient plus tôt entre 1,3% et 1,7%. Cependant, cette progression reste modérée et ne serait pas encore alarmante si l’on se fie aux déclarations de la Banque centrale européenne (BCE) qui soutient qu’un taux légèrement inférieur à 2% reste le signe d’une bonne santé économique.

L’indice d’inflation de base, qui exclut l’énergie, les produits alimentaires non transformés et autres produits hautement volatiles, demeure relativement stable (1,0%) par rapport à janvier dernier. L’augmentation du taux d’inflation “final” serait en grande partie amputée à la hausse du prix de l’énergie sur un an en février (en progression de 2,7%) et des produits alimentaires non transformés (en progression de 1,8 %).

Les chiffres du chômage

L’office européen des statistiques Eurostat estime que le taux chômage en mois de janvier était à son niveau le plus bas depuis 10 ans et reste relativement stable en février (7,8%). D’une manière globale, le chômage est en recul constant dans la région depuis quelques années où il est passé sous la barre symbolique des 10% en 2016.

Le taux de chômage le plus faible en février a été enregistré en Allemagne (3,2%) et le taux le plus élevés a été relevé en Grèce (18,5%). Concernant le taux de chômage relativement bas en France, la ministre de travail,Muriel Penicaud a commenté sur Twitter:

Le taux de chômage s’établit à 8,8%. C’est la 1ère fois depuis 10 ans qu’il passe en dessous de 9%. C’est une bonne nouvelle. Le chômage de masse n’est pas une fatalité en France”.