Ecologie Energie

Un fonds souverains de plus de 1.000 milliards de dollars se détourne du pétrole

Norvège et Drapeau
Written by Laurent Bijon

C’est un vrai coup de massue pour le secteur pétrolier. Le plus gros fonds souverain au monde qui pèse plus de 1000 dollars et qui appartient à la Norvège a décidé de se désengager du marché des énergies fossiles pour des raisons financières.

Des motivations d’ordres économiques

Compagnie pétrolièreAlors que beaucoup soupçonnaient des motivations écologiques, le gouvernement norvégien a précisé qu’il tournerait le dos au gaz et à l’or noir en raison des considérations financières. Le pétrole serait moins rentable qu’il y a quelques années a sous-entendu la ministre des Finances du pays scandinave, Siv Jensen, qui a affirmé que la décision de se retirer des énergies fossiles serait surtout une réponse au déclin progressif du prix du pétrole.

Cependant, ce désengagement concernerait exclusivement les compagnies d’exploration et de production mais ne toucherait pas le  raffinage et à la distribution du pétrole. Le projet du gouvernement devrait être adopté par le Parlement et devrait supprimer plus de 7,5 milliards de dollars sur les 37 milliards investis dans le secteur des énergies fossiles. En attendant, ce recul est une vrai onde de choc pour le secteur car la Norvège est la plus importante productrice e’hydrocarbures d’Europe de l’Ouest.

Une victoire pour le monde écologique

Il s’agit incontestablement d’un vrai succès pour ceux qui luttent pour la protection de l’environnement et le changement climatique.

Si cela passe au Parlement, cela produira une onde de choc sur le marché, portant le plus grand coup à ce jour à l’illusion que le secteur des énergies fossiles a encore des décennies d’activité comme si de rien n’était », a annoncé Yossi Cadan, un responsable de l’ONG 350.org.

Yossi Cadan a l’espoir que d’autres gros investisseurs se retirent également du marché pétrolier suivant la décision de la Norvège.

La décision devrait être perçue comme une alerte rouge pour les banques privées et les investisseurs dont les actifs pétroliers et gaziers deviennent de plus en plus risqués et moralement intenables », a-t-il affirmé.

Mais le désengagement de la Norvège dans les énergies fossiles ne se fera pas du jours au lendemains et prendra peut-être quelques années…De son côté, Total a décidé de mettre fin à sa campagne d’exploration pétrolière en Guyane faute de recherches, une nouvelle de plus pour réjouir les écologistes.

Source:(https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1157423/norvege-fonds-souverain-petrole-retrait-financement)