Économie

737 MAX: Boeing fait face à une flopée de demandes d’indemnisations

ailes avions
Avatar
Written by Stephane Leroy

Après l’indignation…l’indemnisation. Suite à l’immobilisation au sol de la flotte 737 MAX dans plusieurs aéroports internationaux après le crash de deux modèle-phares de Boeing, un nombre croissant de compagnies demandent réparation auprès de l’aviateur américain.

Boeing et les plaintes des compagnies

Les compagnies aériennes qui ont renoncé à l’exploitation de leur Boeing 737 MAX après l’accident d’Ethiopian Airlines et de Lion Air, tapent du poing sur la table. L’immobilisation de la flotte de Boeing aurait généré des pertes financières, se plaignent les compagnies qui demandent désormais de réparation auprès du groupe américain.

Trois mastodontes chinoises, Air China, China Eastern Airlines et China Southern Airlines ont désormais rejoint la longue liste des compagnies aériennes qui ont effectué des demandes d’indemnisations telles que Turkish Airlines, Flydubai, Norwegian ou Ryanair.

emploi

Le président de Turkish Airlines, Ilker Ayci, a pris des démarches concrètes pour être indemnisé au plus vite et rencontrera le PDG de Boeing, Dennis Muilenburg, ce vendredi, pour discuter de la question.

Nous attendons sans aucun doute des mesures, à la lumière de nos attentes ou de la réalité du secteur, pour résoudre nos pertes, les problèmes de capacité que nous rencontrons et les problèmes de fréquence dans une certaine mesure », a-t-il précisé.

Le président de la compagnie aérienne Flydubai, quant à lui, a annoncé vouloir « savoir quand cet avion volera et combien je serai indemnisé pour ce qui s’est passé depuis l’incident »

Des torts presque avoués

Longtemps resté silencieux sur sa responsabilité dans les deux incidents mortels causés par la défaillance de son modèle vedette 737 MAX, Boeing a annoncé la semaine dernière que son simulateur de vol était défaillant et aurait pu être la cause indirecte des crashs.

Boeing a fait des corrections sur le logiciel du simulateur de vol et a fourni des informations supplémentaires aux exploitants du système pour s’assurer que l’expérience soit représentative des différentes conditions de vol », a rassuré Boeing dans un courriel à l’AFP.

Alors que les demandes d’indemnisation s’allongent de jour en jour, les experts tablent sur une factures salée de plusieurs milliards de dollars pour Boeing.

Source:(https://www.capital.fr/entreprises-marches/737-max-boeing-croule-sous-les-demandes-dindemnisation-1339343)