Économie

Airbnb : plus d’un logement sur deux à Paris est dans l’illégalité

Site de réservation Airbnb
Avatar
Written by Stephane Leroy

La ville de Paris est partie en croisade contre les locations saisonnières clandestines. Selon une enquête du Journal du Net, plus de 51% des biens parisiens présents sur Airbnb ne posséderaient pas de numéro d’enregistrement, et seraient de ce fait, dans l’illégalité devant la municipalité parisienne.

Des chiffres affolants pour la mairie

Une enquête du Journal du Net vient vient de sortir et souligne l’échec partielle de la ville de Paris de réguler la location saisonnière: plus de 51% des propriétaires qui postent des annonces sur Airnb n’auraient pas enregistré leur logement auprès de la mairie, comme annoncé par une mesure décrétée par la municipalité fin 2017. Dans certains quartiers les chiffres s’envoleraient à un taux frolant les 70%.

Ceux qui proposent des biens à la locations sur Airbnb doivent obligatoirement affiché un numéro d’enregistrement dans leurs annonces, selon les normes imposées par la ville. Les statistiques sorties par le Journal du Net proviennent ainsi de la base de données de la mairie de Paris et de la plateforme de réservation et de location Airbnb.

Certain quartiers plus illégaux que d’autres

En regardant de plus près, il existe un découpage géographique du quartier de Paris qui différencie d’une part, une partie de la ville qui enregistre les taux d’annonces illégales les plus élevés et d’un autre part, les quartiers qui seraient les “plus bons élèves” avec un taux beaucoup moins élevés. Les quartiers qui respectent le plus les règles se concentrent au coeur de Paris: notamment dans les quartiers de Notre-Dame (75004), Arts-et-Métiers (75003), Bonne-Nouvelle (75002), Place Vendôme (75001) et Arsenal (75004), qui ont des taux qui oscillent autour des 30%, à l’exception des Champs Elysées .

A contrario, les quartiers qui enregistrent les ratios annonces illégales / nombre total de logements recensés les plus élevése sont:  Pont-de-Flandre (75019) (avec un taux de 68,9%), les Champs-Elysées (75008), Bel-Air (75012), Croulebarbe (75013) et Saint-Fargeau (75020). Tous enregistrent un taux d’illégalité supérieur à 60%.

Source: (https://www.journaldunet.com/economie/immobilier/1423948-illegalite-location-saisonniere-a-paris/)