Économie

Les taxis australiens traînent Uber en justice pour concurrence déloyale

conducteur uber avec un smartphone
Avatar
Written by Charlotte Rousseau

Pas très apprécié du collectif des transporteurs australiens, UBER a récemment fait l’objet d’une attaque en justice de la part des chauffeurs de taxis locaux. En imposant le système de réservation, les demandeurs estiment quUBER agit en dehors de tout cadre légal pour les empêcher de gagner leur vie.

Un des plus grands recours collectifs d’Australie

UBER, c’est tout simplement la révolution du transport. Avec son système de réservation numérique, la société s’est imposée partout dans le monde au grand bonheur des clients, mais aussi en désavantageant les habituels transporteurs comme les taxis.

En Australie, l’activité d’UBER n’est pas vue d’un bon œil par les chauffeurs de taxi locaux.

Ces derniers, se plaignent notamment de la tendance imposée par la société via son procédé, qualifié de « déloyal ».

Aussi, une action collective a mené le collectif à enclencher une action en justice pour remettre UBER dans un cadre d’exploitation légale, et lui demander des dédommagements dans une large mesure.

Le cabinet Maurice Blackburn, chargé de la défense des chauffeurs explique ainsi qu’il s’agit « d’une procédure historique sur les opérations illégales d’Uber en Australie ».

logo Uber sur un Huawei p9

Des dédommagements attendus

Outrée par les profits recueillis par UBER en dehors de toute autorisation, la partie demanderesse réclame des dédommagements pour avoir creusé un trou dans leurs rendements.

Si l’action semble défendable, on ignore toutefois si une telle requête pourrait passer devant le tribunal, surtout lorsqu’on fait face à une société qui pèse plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Pour l’instant, UBER n’a pas encore été notifié de ce recours mais semble déjà se prémunir d’une stratégie de défense solide.

Effectivement, si la plupart des « anti-ubérisation » prônent son caractère déloyal, la société a déclaré qu’il faisait partie intégrante de l’offre de transport et profiterait à des millions d’Australiens chaque année…un fait qui sera difficile à renier.

Source : ( https://www.capital.fr/entreprises-marches/australie-vaste-recours-collectif-contre-uber-1337034 )