Économie

Manifestation du 1 mai: des heurts à Paris entre “Black Block” et policiers

Gilets jaunes
Avatar
Written by Stephane Leroy

C’était un rendez-vous très attendu et placé sous haute sécurité, à juste raison. Le traditionnel cortège de la fête du travail à Paris a connu de grandes turbulences suite à la violente manifestation des “Gilets Jaunes”, des “Black Block”, et de sympathisants de ces deux mouvements confondus.

Paris sous haute tension

La colère gronde dans la capitale française. D’après les chiffres du Ministère français de l’intérieur, ils étaient 16 000 à manifester, y compris “Gilets Jaunes” et “Black”dans les rues parisiennes. Le cabinet indépendant Occurence et plusieurs médias locaux comptabilisent quant à eux 40 0000 manifestants.

manifestation des gilets jaunes

Les premiers heurts ont commencé vers 13h00, un peu avant le démarrage du traditionnel cortège du 1er mai. La riposte des forces de l’ordre a été presque immédiate avec le lancement de grenades et de lacrymogène sur des centaines de militants “blacks blocks” qui sont montés au créneau sur le boulevard du Montparnasse. En fin d’après midi, la préfecture de police de Paris a procédé à 288 interpellations et 206 placements en garde à vue dans le cadre de la violente manifestation. En tout, “1000  à 2000 activistes radicaux” ont été recensés en tant que fauteurs de trouble, selon le Ministère de l’intérieur. Dans la journée du 1er mai, pas moins de 7000 policiers ont quadrillé la Capitale française par crainte de débordements.  

Un cortège perturbé

Face à un déchaînement de violence de la part des activistes “Gilets Jaunes” et des “black blocks”, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez a dû renoncer à prendre la tête du cortège de la manifestation syndicale parisienne.

Alors que le cortège intersyndical devait démarrer à 14h30, une répression inouïe et sans discernement a lieu suite aux actes de violence de certains« , écrit la CGT dans un communiqué public.

Alors qu’à Paris, la tension entre les forces de l’ordre et les différents activistes est à son comble, à Marseille, on assiste à un cortège pacifique qui mêle manifestants syndicaux et membres du mouvement des “Gilets jaunes”.

Ce qui est nouveau cette année, c’est la jonction entre le mouvement ouvrier, traditionnel, syndical et le mouvement spontané, insurrectionnel, des Gilets jaunes« , a déclaré à la presse le leader de LFI.

Source: (https://www.lci.fr/social/en-direct-manifestation-du-1er-mai-2019-entre-164-500-et-310-000-manifestants-attaque-hopital-pitie-salpetriere-a-paris-2103673.html)