Économie

Pétrole: l’OPEP n’entrevoit aucune hausse des stocks

Pétrole
Avatar
Written by Laurent Bijon

Ce qui est ressorti principalement d’une rencontre clé entre les membres de l’organisation des pays exportateurs du pétrole (OPEP), c’est qu’il faut maintenir les stocks mondiaux de l’or noir à des niveaux suffisants tout en évitant la surproduction qui conduit à la baisse de prix.

L’opep maintient une production à la baisse

Les membres de l’Opep et ainsi que des producteurs majeurs tel que la Russie ont débattu, hier, sur la quantité de pétrole à produire à l’échelle mondiale. Ceux présents à la réunion se sont mis d’accord sur le fait qu’il n’y avait pas matière à augmenter les stocks mondiaux.

Nous voyons que les stocks (de pétrole) augmentent (…) Aucun de nous ne veut voir les stocks (de pétrole) enfler de nouveau, nous devons être prudents« , a estimé le ministre de l’Energie saoudien, Khaled al-Faleh faisant référence à la surproduction du pétrole de 2018 qui avait conduit à une dégringolade des prix.

Les Emirats arabes unis quant eux, invitent l’OPEP à maintenir le niveau de production de pétrole à hauteur de 1,2 million de barils par jour, comme indiqué par la restriction de production décidé l’an dernier suite à l’excédent mondial de l’or noir. La Russie a eu son mot à dire sur la question et annonce qu’il serait toujours envisageable de revoir cette décision si la demande repartait à la hausse.

 Nous sommes prêts, notamment, à examiner l’assouplissement de certains paramètres et un rétablissement partiel de la production, si la demande augmente », a ainsi déclaré dimanche le ministre russe de l’Énergie Alexander Novak.

Une production à la dérive

Cette réunion de l’OPEP intervient après que l’Iran a baissé sa production de pétrole suite aux rétablissements des sanctions américaines sur Téhéran. Le Venezuela a dû également réduire son exportation de pétrole en raison d’une crise politique paralysante dans le pays.

Malgré cette baisse partielle de la production de pétrole, les stocks de pétrole bruts continuent à augmenter selon l’Emirats arabes unis. Parallèlement, Ryad, premier producteur de pétrole fait l’objet de sabotage les rebelles yéménites Houthis: ainsi, un oléoduc situé en Arabie Saoudite a dû faire face à une attaque de drone le 14 mai dernier.

Cependant tient à rassurer Faleh, « la sécurité de notre industrie pétrolière est solide », tout en ajoutant: « tout le monde est vulnérable à des actes extrêmes de sabotage ».

Source: (https://www.ouest-france.fr/monde/arabie-saoudite/petrole-l-opep-s-inquiete-d-une-hausse-des-stocks-mondiaux-6357906)