Économie

Revendication populaire en Irak : deux manifestants tués par des grenades lacrymogènes

cambriolage
Avatar
Written by Charlotte Rousseau

Alors que des milliers d’Irakiens ont décidé de poursuivre leurs manifestations à Badgad pour dénoncer la corruption au sein du gouvernement, deux personnes ont été abattues par des grenades lacrymogènes après avoir été touchées à la tête vendredi.

Deux nouvelles victimes

Après une courte pause de deuil au début du mois d’octobre, les manifestants irakiens sont revenus dans les parvis de Bagdad vendredi, revendiquant un système affairé aux besoins vitaux du peuple. En dépassant les limites de la zone verte protégeant le siège du gouvernement et l’ambassade des Etats-Unis, les émeutiers ont contraint les forces de l’ordre à les disperser à coup de grenades lacrymogènes.

Durant la manœuvre, deux manifestants ont reçu les projectiles sur leurs têtes et n’ont pas manqué de les tuer directement. Ces deux nouvelles victimes s’enregistrent ainsi comme le 151è 152è martyres de la répression et risquent d’entraîner de lourdes conséquences sur le processus d’apaisement préparé par les autorités.

hongkong policiers

L’ayatollah appelle à la retenue des forces de l’ordre

Reposant la responsabilité de la crise aux ingérences internationales, l’ayatollah Ali Sistani qui est à la tête des institutions religieuses du camp chiite d’Irak a appelé à la retenue des forces de l’ordre durant leurs interventions afin d’éviter un « chaos » imminent.

Ce dernier a également demandé au gouvernement d’exécuter une réforme au sein du gouvernement pour mettre fin à la corruption comme le demandent les manifestants.

D’ailleurs, il a avancé une date limite (ce vendredi) pour mettre cette réforme en marche afin de prévenir l’élargissement des revendications. Notons qu’au cœur des mouvements de protestation se font entendre des voix exigeant « la chute du régime des voleurs ».